Archives pour la catégorie ride

JUPCR X BIKE TRIP SUD

BIKE TRIP 4 JOURS SOLO
AVIGNON >> MTP >> ST CHAMAS >> LA SEYNE >> ST TROPEZ = 470km
PCR X MERINOSCAMP









« Je suis parti pour 4 jours de vélo, au programme passer boire une bière chez un pote à Beaulieu, dîner chez mon frère à Castries, boire un café avec un pote à Montpellier, passer le grand travers pour les souvenirs, traverser la Camargue, les Alpilles puis le Var pour finir chez ma mère à Vidauban.

Départ de St Saturnin les Avignon, le mistral dans le dos, super map, petites routes sympas, j’arrive à l’heure pour l’apéro, il me reste 10km pour aller manger. Départ au petit matin le lendemain, détour de 30km pour aller boire un café à Mtp avec Enzo, j’en boirai deux. Départ bis, place de la comédie, direction la Grande Motte par le bord de Mer, puis la Camargue, halte à Arles, un peu d’urbex dans une vieille imprimerie, je me fais piquer par une guèpe, c’est douloureux le front, il me reste de la route pour rejoindre Miramas, ce sera finalement St Chamas un peu plus loin, je dors près de l’étang de Berre.

Jour 3, les 157km d’hier m’ont bien fatigué, je pars un peu moins vite à la recherche de quoi manger, puis à force d’avancer l’eau vient à manquer. Ravitaillé ça redémarre, je passe les Bouches du Rhône, les Alpilles, Cuges les pins et Ok Choral, je prend la roue d’un cycliste sur le col de l’ange, il m’aide à remonter ma moyenne, là Basile m’invite à l’apéro je change mes plans, j’oublie ma map et direction les Sablettes par Sanary. Après deux tournées en bord de mer, je m’installe chez ses parents pour la nuit, repas de famille, dessert façon Basile et chambre d’amis, (MERCI copain pour l’accueil).

Le lendemain On repart ensemble jusqu’au Pradet par la piste cyclable du littoral, après avoir pris un ferry pour traverser la rade. Là, sms de Pierre et Maude qui mérinaient* en Italie jusque là : « t’es encore à Toulon on arrive en train ? » on se donne rdv au Pradet, cafés croissants avec Basile pour les attendre. Une fois réunis on part ensemble, la piste cyclable reliant Toulon à Bormes les Mimosa est vraiment superbe, une vrai autoroute. J’ai pris pas mal de retard et me résigne à finir à St Tropez plutôt que Vidauban, ainsi je gagne 35km, c’est des vacances ne l’oublions pas. On monte à Bormes Village, les épingles s’enchainent, Maude nous épatent, on sue bcp, ravito à la Mole, on se sépare, Pierre et Maude direction Rayol Canadel puis Cavalaire pour y dormir, moi direction St Tropez.

C’était top !  »

Julien

Mon vélo chargé

*terme issue de la vraie vie, signifie randonner à vélo

gourdes ParisChillRacing dispo à la Bicyclette 10 rue Crozatier

5 ANS DU PCR

>> LE PCR A 5 ANS <<

Nous vous réservons un weekend chargé en émotion, à base de Chistole et d’events de folie pour fêter ce 5ème anniversaire.
___________________________

Posez vos dates !

// Vendredi 4 septembre //
Horde dans Paris
Drag Race
Apéro finish

// Samedi 5 septembre //
Alleycat
Main Race
Gold Sprint
Apéro x Brooklyn brewery
Soirée

// Dimanche 6 septembre //
Ride à la cool
___________________________

Programme complet avec les lieux et les horaires très bientôt

Be ready !

Page FB de l’event incroyable

B 2 SOMME X PCR X MERINOS X CAMP

Afin de profiter de la gratuité des routes de campagnes on (Come, Emilie, Julien, Mélanie, Pierre, Maude, Arthur et Hugues) est parti pour la baie de Somme. On a prévu un ride de 180km.

Samedi matin, rendez-vous à 8h à Gare du Nord, les yeux collés, les sacoches pleines et le sourire aux lèvres. Arrivés à St Quentin, début de l’aventure, on démarre doucement.

La « mérine » est un état d’esprit, Come nous l’enseigne aventure après aventure. On alterne entre petites routes et chemins de halage, on progresse en petit peloton. Grosse pause déjeuner au bord d’un lac. 2 bouteilles de rouge, on partage ce qu’on a ramené.
L’après midi, on sort des sentiers battus, le goudron devient gravier, le gravier devient herbe, les traces disparaissent. On fait les courses à Amiens puis on cherche un endroit idéal où monter le camp. Chose faite, apéro, dîner raviolis et mousses au chocolat, on va se coucher au frais, la température tombe rapidement en Picardie. on rit une dernière fois car l’un de nous a oublié son duvet. Chistole.

Réveil au soleil avec les canards, on range puis on repart. A partir de là, la véloroute est terminée, on peut rouler sans arrêt, le chemin est parfait très roulant, on dévore les portions gravier à près de 30km/h. Le paysage des bords de Somme est magnifique, on est seul au milieu de la nature.

On arrive enfin au bout de la baie, Pierre et Val sont là, ils sont venus nous rejoindre par la route, on se pause sur la plage, il fait chaud, on prend l’apéro on mange dans un resto de plage. L’heure du retour approche, il reste 10km pour rejoindre la gare de Noyelles sur Mer. La mérine, la vraie.

Mots clés :
Dehors cest gratuit
Découverte de la somme
Gravier
Halage de Pierre
Sans route

IMG_8300

FLO FAST EN BALLADE

DSC06429
DSC06454

Notre copain Flo Fast est parti en vadrouille, voici son récit

« Le projet était d’aller en Normandie (Villedieu-Les-Poêles) depuis Paris en deux jours, en single-speed. Le départ était mouvementé, je savais pas bien comment faire marcher la gopro, ni le garmin… Je suis un peu con, mais heureusement je sais rouler ! Pour le premier jour c’était niquel, beau temps, soleil, peu de vent. Une première pause repas à Dammartin-en-Serve à 75 bornes de Paris. Puis back on the road, toujours de bonnes conditions, un peu de dénivelé, mais bien réparti rien de bien méchant jusqu’à Brionne, première étape. Pinte de luxe, accueil de luxe par le pmu du coin, camping de luxe, bref la totale ! La nuit était difficile cela dit, et le départ du lendemain à 8h aussi. Il me restait dans les 230 bornes le lendemain, avec passages à Villers-Sur-Mer, Caen, Longues-Sur-Mer, pour enfin arriver à Villedieu-les-Pôeles. Le vent côtier abusé du samedi 12 juillet se fait sentir, ainsi que les cuvettes de la région. Mais c’est cool je tiens bon, je suis pas une baltringue. Bref tout se passe bien jusqu’à Caen et la séparation de la team. Pour des question de matos j’élimine l’étape de Longues-Sur-Mer et file jusqu’à Villedieu-les-Pôeles. Il est 16h30 et j’ai encore 91 kilomètres à faire. Mais là, le destin s’en mêle. Après avoir fait du 30 de moyenne sur toute la voie verte, je commence à être en galère de batterie, à subir des sales côtes très longues, et à légèrement fatiguer. Mais ça va. J’arrive à Villers-Bocage, je décide de prendre le temps de tout recharger et boire une pinte ou deux avant de finir easy. Mais en repartant, alors qu’il me reste dans les 50 bornes, je pète un rayon, je crève deux fois, la nuit tombe, j’ai que des côtes, le garmin me lâche, plus de batterie sur le téléphone, la grosse chiasse quoi. Je suis donc arrivé à 23h30 comme un loser et dans la douleur (notez la rime) mais fier de moi dans tous les cas.

J’ai hâte de faire le prochain ! Ridez safe, mais ridez quand même ! »

DSC06426DSC06430DSC06524DSC06523DSC06494DSC06487DSC06486DSC06484DSC06483DSC06468DSC06464DSC06460DSC06459DSC06458DSC06438DSC06431