TEUTEULADE A FAMILY AFFAIR

TOP COUV

TEUTEULADE / A FAMILY AFFAIR’

Words by Simon Taulelle / Photos by Mathieu et Simon Taulelle

Il y a 15 jours de cela nous avons pris la route avec mon frère pour une semaine de type loisirs et Bikepacking. Le Brief : environ 800kms entre Paris et l’Auvergne en 7 jours pour rejoindre notre grand-père au Treuil, un petit village collé à la ville de Langeac en Haute-Loire où la légende dit qu’ici, il y a toujours eu plus de vaches et de John Deer que d’habitants.

PHOTO TREUIL

EN BREF :
760 kms / 7 JOURS / ASCENSION : 7800m / HIGHEST POINT : 1497 / CREVAISON : 0 /
HEURES SUR LE VELO : 36h15mn / METEO : FUN / NBR VACHES CROISEES : BCP /
NOMBRE DE LOLADES : INFINI…

L’histoire démarre il y’a a quelques mois. Autour d’une bière on évoque avec Mathieu l’idée d’un voyage à vélo et la destination est vite choisie : Direction l’Auvergne pour rejoindre nos grands-parents. Le projet se dessine petit à petit et la date une fois arrêtée, on commence à préparer et peaufiner nos itinéraires. De mon coté je lance la fabrication « maison » de mes sacoches avec Daniel de chez Cordel.cc.
A l’instar de nos amis castors, on prend le parti de faire ce voyage avec nos vélos de route qu’on chaussera uniquement avec des gros pneus #deuxsallesdeuxambiances.

BIKE

STEP 1 #DIRTYCENTRE
Notre périple commence donc le 9 octobre 2017. On quitte Paris à 8h30 en bonne compagnie grâce à Coach qui à mis sont réveil pour faire cette première journée avec nous. Au programme : 130kms de #DirtyCentre entre Paris et St Julien-du-Sault. La sortie de Paris pique un peu. Grosses nationales, des Z.I, des Z.A et autres réjouissances. Bref pour l’instant nos régions n’ont pas des masses de talent. Tout s’arrange après notre arrivée dans la forêt de Fontainebleau où l’on fait une pause déj dans le village de Moret-Loing-et-Orvanne pour manger des galettes bien copieuses au pliage qui laissera plus d’un breton sceptique mais qui donneront à coach suffisamment de forces pour nous tirer à 30km/h de moyenne jusqu’à Sens. Arrivée à St-julien-du-Sault quelques 20kms plus tard pour la fin de notre première étape. Le temps de catcher quelques conseils avec les locaux pour savoir où passer la nuit. On se refait une santé au Café du Siècle avant de finalement rejoindre le camping de Villevallier pour passer notre première nuit sous la tente. On a dormi comme des sacs.
Le lendemain, après avoir plié et sacoché les vélos sous la pluie, on prend la direction d’Auxerre qu’on atteint vers 10h sous un ciel bien gris. We made it to niverniaize !

03
04
01
02

STEP 2 #NIVERNIAIZE
Les deux jours suivant de notre Teuteulade nous longerons le Canal du Nivernais entre Auxerre et Decize. Encore une chouette idée soufflée à l’oreille par nos copains castors. Et nous ne serons pas déçus. On est clairement sur un 10/10 sur l’échelle du kiff, quand tu peux rouler toute la journée au bord de l’eau sans croiser une seule voiture (#parisianlifegoal) et manger dans des routiers de type prestige le midi… On fait notre étape du soir dans le petit village d’Andryes juste à côté de Clamecy.
On casse la croûte sur une table de pique-nique après avoir posé le campement et le lendemain départ aux aurores pour rejoindre Decize en début d’après-midi.
Tous les matins on s’arrête dans des ptits cafés bien locaux et très fun où les écharpes de L’ASM Clermont Auvergne commencent à se faire aussi présentes que les chasseurs accoudés au comptoir à 10h du mat avec des bols de vin blanc. On termine le canal sous 25°, un gros soleil et on commence à se demander s’il ne va pas falloir jouer au loto car la météo annoncée pour le reste de la semaine s’annonce prestige. On pose notre tente dans le camping de Decize pour une maxi douche et un légendaire 3P (pain, paté, pinard) avant notre étape du lendemain qui doit nous amener jusqu’à vichy, cette ville de France qui malgré son passé pas très Charlie nous a régalés.

01
02
03
04
05
08
12
13
14
15


STEP 3 #AUVERGNELIKETHIS

On quitte Decize au petit matin, j’avais choisi de suivre l’itinéraire de la VR70 (vélo route), à savoir uniquement des petites routes de campagne ou tu vas potentiellement croiser beaucoup de tracteurs, des chiens qui défendent leur bout de gras derrière leur portail et des villages où tu sens que l’exode rurale n’est plus vraiment un sujet d’actualité. On traverse l’Allier en passant par Moulin pour ensuite suivre la super route des vignes en direction de Saint-Pourcain-sur-Sioul pour un cassage de buffet dans les règles au restaurant « Le Commerce, Chez Fred ».
On reprend la route dans l’après midi et on décide d’y faire tirer jusqu’à Vichy car c’est le seul endroit où on va pouvoir faire réparer mon corps de roue libre qui à décidé de faire un bruit d’écureuil qu’on écartèle quand je dépasse les 30km/h.. On est accueilli chez « Eric Cycle » par un personnel aussi aimable qu’un chauffeur de taxi parisien à 3h du mat mais tout est bien qui finit bien. Le vélo roule et on se trouve un ptit hotel dans le centre ville car tout les campings du coin sont fermés, on n’a plus de jambes et on a vu un bar dans le centre qui s’appelle le Saintonge qui se présente comme être le lieux idéal pour lever le coude entre frangins.

02
03
04
05
06
07

Le lendemain on attaque les choses sérieuses. L’idée c’est de contourner le Puy-De-Dôme par le sud, on l’aperçoit d’ailleurs au loin depuis la petite ville de Maringues. Ici les écharpes et drapeaux de L’ASM Clermont ne sont plus anecdotique, c’est clairement la tapisserie locale de tout les cafés du coin. C’est aussi le village de France où il y a le plus de voitures sans permis. Rien à voir avec la consommation de jaja nous dirons les locaux. On reste dubitatif.
On continue ensuite notre route pour manger un morceau à la Maison Grenouille à Perignat-sur-Allier. Vaste Tuerie ! Il est 14h et il ne nous reste que 20 kilomètres (de grimpette) pour rejoindre Saint-Nectaire. On démarre donc les hostilités à Saint-Saturnin, après la montagne de Gergovie. C’est la bonne occasion pour se faire une idée du niveau de la journée du lendemain avec ses 2000m de dénivelé positif. Petite plaque pendant environ deux heures en se répétant un seul mot en boucle : « Patience » ! On refeal les gourdes avant de se manger un dernier mur à 18% de type intense à Olloix. Quelques kilomètres plus loin on voit enfin le bout. On domine Saint-Nectaire avec un soleil d’automne de feu ! Grosse claque. On dévale les 4kms de descente comme des gosses qui galopent vers la cour de récré… vers une bière pas volée. Le reste du programme est plutôt simple : quelques bières, charcuterie et une fondue de saint nectaire susceptible de te boucher une artère en moins de 30mn.

STEP 4 #ROUTESCOMMECA
Samedi 14 octobre, départ de Saint-Nectaire au levé du soleil pour l’une des plus belle journée sur un vélo de notre vie ! Direction Murol, le Lac Pavin, Condat et autre joyeusetés. C’est vla beau ! La
météo est folle, les routes aussi et les décors « à couper le souff’ » comme disent les auvergnats. Après 12kms de montée on plonge dans 20kms de descente direction Condat où on en profite pour boire 37 cafés et choper les basiques pour manger en haut du col de Serre. Et on a bien fait car c’est clairement le genre de petit recoin d’Auvergne où t’es pas vraiment dérangé par les voisins, ça a l’air aussi paisible que « la comté » dans Le Seigneur Des Anneaux. Dans le doute on crie souvent « Msieuuuuur Fraudooooon ! »
On arrive vers 13h30 en haut du col de Serre. Il ne paye pas de mine mais ce sera clairement l’un des plus gros casse pattes du périple. On mange (dévore) en haut comme prévu et on reprend la descente du col du Puys-Mary comme des gogols directions Murat dans le Cantal ou l’on doit faire quelques courses pour notre dernier bivouac. On plante la tente entre deux champs et on se prépare un pique-nique Prestige avec le coucher de soleil sur les éoliennes de St-Flour. 11/10 sur l’échelle du loisir.

04
05
09
11
16
17
19
20
21
23

STEP 5 #DROPITLIKESITCOOOLD
Réveil naturel à 5h du matin car on flirt depuis une bonne partie de la nuit avec des températures négatives. Le tarp et les vélos sont gelés. On plie le campement et on file se réchauffer dans un café à Saint-Flour avec des glaçons à la place des mains. La dernière difficultés du périple sera le Mont-Mouchet : une sorte de faux plat de 20 kms dans un décor parfait avant une dernière bière au « Bar-Restaurant Des Voyageurs » à Pinols. Attention c’est clairement le meilleur rad d’Auvergne. Dernière descente sur Langeac en mode slalom géant. Arrivée chez le grand père de type festive avec une ptite partie de la famille qui a fait le déplacement. On est Rincé mais bien content d’avoir réussi à boucler notre porte à porte Paris-Auvergne. Le programme avant notre retour consistera essentiellement a profiter de la famille et à refaire du gras grâce a notre grand mère qui à la particularité d’utiliser une demi livre de beurre pour chaque repas #genius !

01
03
05
06
07
08
09
13
14
17
20
21
22
24
29
34
36

C’est définitivement l’un des trucs les plus cool à faire en vélo. Le plaiz de rouler toute la journée sans impératifs derrière. Le plaiz de réaliser un porte a porte à la force des gambettes mais surtout le plaiz de traverser la France, pas celle des autoroutes mais la vraie : celle des ptits bourgs, patelins, hameaux, villages et chouette gens. Celle qui a du kiff et du Talent <3

02
12
16
21
24