BURGER CHILL RACING

ESPPCR

Mercredi 29 Juillet rdv à East Side Burgers de 19h à 21h
Dernier rdv PCR avant la trêve estivale du mois d’août
On ira ensuite au Penty place d’alligre Paris 12 boire un picon ou deux

burgers et bières que demander de plus ?

Prix PCR :
-10% sur les menus
rien sur les commandes hors menus

EVENT FB ICI

PCR X MERINOS X CAMP X HELLO BIRDS

Samedi après un trajet en VIP room dans l’intercité pour Rouen, nous (2 filles 2 mecs) avons ralié Étretat par les petites routes normandes, afin de nous rendre au festival Hello Birds.
100km à travers les champs de blé, de lin et une forêt magique. Très peu de voitures sur les routes que nous empruntons, un vrai bonheur.
Le festival sea pop s’annonce pas mal, apéro, molki et moules frites.
Petit arrêt dans LE bar situé 7m sous le niveau de la mer pour tester l’Embuscade du patron façon Étretat avec supplément cidre et une dose de cheval de Calva.
La pluie nous ramènera à la raison et nous irons nous coucher au camping municipal.
Dimanche, on se lève sous la pluie, on attend donc le soleil, une fois arrivé on va dans un parc où le Boum Bus Red Bull enchaîne les titres. Huitres et vin blanc il est temps de rentrer à Paris. 30km de vélo environ et nous voilà à Bréauté, bronzés à attendre le train.
A l’année prochaine Hello Birds





FLO FAST EN BALLADE

DSC06429
DSC06454

Notre copain Flo Fast est parti en vadrouille, voici son récit

« Le projet était d’aller en Normandie (Villedieu-Les-Poêles) depuis Paris en deux jours, en single-speed. Le départ était mouvementé, je savais pas bien comment faire marcher la gopro, ni le garmin… Je suis un peu con, mais heureusement je sais rouler ! Pour le premier jour c’était niquel, beau temps, soleil, peu de vent. Une première pause repas à Dammartin-en-Serve à 75 bornes de Paris. Puis back on the road, toujours de bonnes conditions, un peu de dénivelé, mais bien réparti rien de bien méchant jusqu’à Brionne, première étape. Pinte de luxe, accueil de luxe par le pmu du coin, camping de luxe, bref la totale ! La nuit était difficile cela dit, et le départ du lendemain à 8h aussi. Il me restait dans les 230 bornes le lendemain, avec passages à Villers-Sur-Mer, Caen, Longues-Sur-Mer, pour enfin arriver à Villedieu-les-Pôeles. Le vent côtier abusé du samedi 12 juillet se fait sentir, ainsi que les cuvettes de la région. Mais c’est cool je tiens bon, je suis pas une baltringue. Bref tout se passe bien jusqu’à Caen et la séparation de la team. Pour des question de matos j’élimine l’étape de Longues-Sur-Mer et file jusqu’à Villedieu-les-Pôeles. Il est 16h30 et j’ai encore 91 kilomètres à faire. Mais là, le destin s’en mêle. Après avoir fait du 30 de moyenne sur toute la voie verte, je commence à être en galère de batterie, à subir des sales côtes très longues, et à légèrement fatiguer. Mais ça va. J’arrive à Villers-Bocage, je décide de prendre le temps de tout recharger et boire une pinte ou deux avant de finir easy. Mais en repartant, alors qu’il me reste dans les 50 bornes, je pète un rayon, je crève deux fois, la nuit tombe, j’ai que des côtes, le garmin me lâche, plus de batterie sur le téléphone, la grosse chiasse quoi. Je suis donc arrivé à 23h30 comme un loser et dans la douleur (notez la rime) mais fier de moi dans tous les cas.

J’ai hâte de faire le prochain ! Ridez safe, mais ridez quand même ! »

DSC06426DSC06430DSC06524DSC06523DSC06494DSC06487DSC06486DSC06484DSC06483DSC06468DSC06464DSC06460DSC06459DSC06458DSC06438DSC06431